Comment continuer à honorer un crédit après une perte d’emploi ?

Il existe différents motifs qui font qu’une personne n’arrive plus à honorer le recouvrement de dettes. La perte d’un proche, de son emploi par exemple. Heureusement, des alternatives sont envisageables. Dans le cas où le client à un prêt d’accession sociale, il lui est possible d’avoir une marge de sécurité qui lui permet de diviser par deux les mensualités. Cela pour les 12 mois à venir à partir du moment où il n’est pas en capacité de régulariser son prêt.

Un étalement de la dette

Cette option est possible pour toute personne ayant contracté un prêt du type modulable. L’objectif est de diminuer les frais mensuels. Évitant ainsi un surendettement. La modulabilité du contrat permet aussi de suspendre toute transaction financière jusqu’à ce que la personne en question retrouve une stabilité sociale. C’est-à-dire que le paiement de sa mensualité est reporté à la signature d’un nouveau contrat de travail. Évidemment des intérêts supplémentaires sont à envisagé. Dans le cas où aucune modalité ne le mentionnerait dans le  contrat, faite une demande échelonnage à votre agence. Cela permet de réduire la mensualité mais d’avoir plus de temps et éviter d’être fiché par la banque. Bien sûr cela est possible sous certaines conditions que seule la banque peut fournir. Plus d’information pour obtenir un crédit avec plus d’une poursuite sur le site www.milenia.ch.

Recourir au tribunal

Le recours à une médiation juridique est utile si aucune suite n’est accordée par banque. L’objectif de cette action est le désendettement. Évidement cela n’engendrera aucune facturation, vu la situation sauf les frais d’un avocat. La procédure consiste à prouver la réduction de revenu vis-à-vis du calendrier de paiement de l’échéance. Dans sa décision, le juge peut accorder une pause de paiement de deux ans maximum ce qui rallonge de deux ans la totalité de l’échéance.

Regroupement de la dette

Selon la législation actuelle sur les prêts, les taux ont été réduits à être le moindre possible. Cela dans de but de veiller à ce que le client ne soit pas sujet à une sur endettement d’un côté et permettre de faire des économies de l’autre. Pour éviter toute situation désagréable, il est essentiel de faire des simulations. Cela permet d’avoir une idée précise sur le remboursement. Ou de voir ce qui peut arriver en cas d’anticipation de remboursement. Ainsi la régulation du crédit et perte d’emploi n’interfère pas. En dernier recours, il est possible de faire appel à l’organisation de régulation du surendettement.

Les solutions de prêts pour les personnes interdits bancaires
Qu’est ce qu’une agence de recouvrement ?