Comment sortir de la spirale infernale des crédit ?

Proposant un crédit pour travaux aux personnes à revenus modestes, la loi prévoit par le biais de la CAF et le PAF des aides financières pouvant aller jusqu’à 80% des travaux pour les aménagements dans une résidence souvent principale et pour des frais de réhabilitation comme l’assainissement, le chauffage, etc. Effectuer un crédit est une solution afin de pouvoir financer un projet par mensualité. Il semble plus facile à obtenir qu’un prêt qui est généralement pris en compte lorsqu’il génère des taux d’intérêt importants.

Le système du crédit

Étant un contrat permettant d’avoir en possession de l’argent par le biais d’un crédit via un prêteur connu sous le nom de créancier et l’emprunteur connu sous le nom de débiteur, effectuer un crédit nécessite un remboursement avec intérêt selon le contrat effectué entre le créancier et le débiteur.

Selon une étude, le taux de la spirale infernale des crédits est élevé en France suite à des vies de couple compliquées, décès, divorces, faillite personnelle, etc. Il existe des moyens pour éviter ce qu’on appelle une spirale infernale de surendettement, libérez-vous des rappels et des courriers de vos créanciers en cliquant ici.

Différence entre prêt et crédit

Prêt et crédit, deux termes qui sont utilisés dans le domaine de la banque pour indiquer une avance ou un emprunt nécessitant un remboursement fait par l’emprunteur. Dans les deux cas, ils exigent tous les deux lors de la demande au débiteur un justificatif de projet afin de pouvoir valider l’emprunt, mais il existe également des différences entre le prêt et le crédit.

Un prêt a un plafond maximal de 75.000 euros alors que le crédit dépasse rarement 6.000 euros avec un taux d’intérêt révisable selon la décision prise par le créancier contrairement au taux d’intérêt d’un prêt qui reste fixe. Le remboursement de ce dernier peut aller jusqu’à 86 mois comme celui d’un crédit.

Comment éviter une spirale infernale de crédit

Un débiteur dispose généralement de 14 jours de rétractation lors d’une demande de crédit, lui permettant de réfléchir et de revenir sur sa décision lorsque les termes du contrat ne lui conviennent pas sans avoir besoin d’une justification si le contrat n’est pas encore signé par les deux parties.

Afin d’éviter un surendettement, il est important que le débiteur effectue une épargne pour faire face à des imprévus obligatoires et les imprévus comme des problèmes de santé, etc. Faire une épargne permet également au débiteur de se faire un pécule utile lors d’un aléa.

Pouvant générer des surendettements si le débiteur est un acheteur compulsif ou lorsqu’il ne planifie pas ses dépenses, il est nécessaire de voir si le prêt est remboursable tout en faisant face aux dépenses quotidiennes.

Un débiteur se doit d’être sincère et honnête et de déclarer tous ses crédits en cours afin d’éviter un taux d’endettement excessif auprès de l’organisme emprunteur, car selon des statistiques, il existe des débiteurs ayant plus de 33% de risque d’endettement.

Comment obtenir le meilleur taux pour son crédit ?
Que se passe t-il si je ne paye pas mes échéances de crédit ?