Quelles sont les étapes pour ouvrir un compte joint, et quels documents et informations sont nécessaires ?

compte joint

Publié le : 26 novembre 20236 mins de lecture

Les démarches pour ouvrir un compte commun sont généralement un peu plus complexes que pour l’ouverture d’un compte individuel, car ce produit bancaire implique au moins deux titulaires. Le rendez-vous avec la banque va permettre au conseiller de vous expliquer qu’est-ce qu’un compte joint, les responsabilités qui vous lient l’un à l’autre à travers ce compte, et les modalités d’utilisation. Pour vous préparer à ce rendez-vous, vous pouvez déjà rassembler les documents nécessaires et vous renseigner sur les étapes qui jalonneront votre parcours.

Se préparer avant l’ouverture d’un compte joint

Saviez-vous qu’il existe non pas un mais plusieurs types de comptes joints ? Avant toute chose, prenez le temps de vous informer sur les différents produits proposés par les banques, afin de sélectionner celui qui correspond à vos besoins. Vous n’aurez sans doute pas les mêmes attentes ou les mêmes contraintes si vous êtes deux partenaires entrepreneurs aguerris que si vous êtes un couple fraîchement marié avec un enfant ou deux colocataires de longue date.

Le compte courant est le type de compte commun le plus utilisé pour gérer les dépenses au sein d’une famille ou d’une entreprise. Il permet d’effectuer des paiements avec une carte de débit, de mettre en place des virements réguliers et de réceptionner des revenus divers comme des salaires, des paiements de clients ou des allocations. Le compte d’épargne, lui, sert plutôt les objectifs de subvention de projets sur le long terme. Il va par exemple permettre de constituer un fonds pour l’achat d’un bien immobilier, à titre personnel ou professionnel, ou une réserve d’argent destinée aux imprévus.

Choisissez avec soin la banque qui va ouvrir votre compte joint. Outre les différences de tarifs, il faut aussi s’intéresser à la réputation du service client, à la qualité des outils de gestion à distance et aux options proposées dans le contrat comme une deuxième carte bancaire gratuite. Si vous n’êtes pas encore sûr de bien savoir en quoi consiste un compte joint, n’hésitez pas à consulter la page particuliers.sg.fr. Mieux vous serez informé, plus facilement vous pourrez négocier les conditions les plus avantageuses en fonction de votre usage.

Quels documents et quelles informations fournir à la banque ?

Pour pouvoir ouvrir votre compte commun en France, vous devrez vous identifier, ainsi que votre ou vos cotitulaires. Chacun doit ainsi présenter le jour de la souscription un exemplaire valide prouvant son identité. Le plus commun est la carte d’identité, mais les banques acceptent aussi les passeports, et parfois les permis de conduire. Vérifiez bien que vos documents sont toujours à jour, car le moindre dépassement de date ou la moindre erreur de nom pourra entraver toute la procédure et la mettre en attente.

Entre autres justificatifs, vous devrez aussi fournir une preuve de domiciliation, là encore pour chaque cotitulaire. Les factures d’énergies (gaz, électricité ou eau) sont unanimement acceptées si elles sont datées de moins de trois mois et au nom du titulaire du compte. À défaut, une déclaration d’impôt ou un document officiel adressé à votre domicile peut éventuellement faire l’affaire. Une facture de téléphone fixe pourra être acceptée, comme celle d’un abonnement à une box Internet, mais pas celle pour un abonnement à un forfait mobile.

Quiconque s’est déjà demandé qu’est-ce qu’un compte joint sait que ce produit bancaire est volontiers soumis à des preuves de revenus. Tout document relatif à vos recettes est alors à produire, comme une attestation d’allocation, une feuille de salaire, un relevé de chiffre d’affaire, un jugement pour le versement d’une pension, etc. La banque vérifie systématiquement vos antécédents financiers, soyez donc honnête avec elle en mettant sur la table votre historique de crédit et vos prêts en cours, qui permettront de définir votre profil de risque.

Il est toujours recommandé de s’informer des documents précis souhaités par la banque avant le jour du rendez-vous de signature du contrat.

Les étapes qui jalonnent l’ouverture d’un compte joint

Vous avez choisi votre banque, vous avez effectué les démarches de demande d’ouverture du compte et vous préparez votre rendez-vous ? Les étapes à venir sont les suivantes.

Le conseiller va d’abord vous rappeler qu’est-ce qu’un compte joint, ce que cela implique en termes de co-responsabilité par rapport aux dettes et découverts contractés, et les conditions de gestion collective du compte. Vous lirez tous ensemble le contenu du contrat, et ajusterez les détails de la convention si nécessaire, par exemple pour moduler les plafonds de chaque cotitulaire en fonction de leur contribution. Après avoir attentivement été informé de tous les termes du contrat, vous signerez les exemplaires pour la banque et pour les différents cotitulaires du compte.

La plupart des agences demandent un premier dépôt afin d’activer le compte commun. Celui-ci peut être réalisé par vos soins ou par votre conseiller à partir de l’un de vos comptes s’ils sont domiciliés dans la même banque. Vous devrez ensuite configurer les accès à distance de chaque cotitulaire, ce qui permet à chacun d’accéder aux options de gestion des transactions. Les cartes de débit et les chéquiers sont, le cas échéant, livrés à l’adresse indiquée dans le contrat ou disponibles en agence contre preuve d’identité sous un délai de quelques jours ouvrés. Il faut éventuellement activer la carte de la même façon que pour un compte courant, par exemple en réalisant un retrait ou un paiement avec le code.

Il est important, par la suite, d’assurer une surveillance régulière du compte afin de maintenir une santé financière de qualité. La communication entre les cotitulaires évitera des situations de découvert affectant l’ensemble des gestionnaires du compte. Si nécessaire, des restrictions pourront être discutées et ajoutées au contrat. Dans tous les cas, les modifications se font uniquement en présence de tous les signataires, avec leur accord, y compris pour inclure un nouveau cotitulaire.

Quel est le délai pour contester une opération bancaire ?
Voyagez avec style : Les avantages des cartes Gold MasterCard pour les globetrotters

Plan du site